CHOISIR SA HOTTE

Pour bien choisir sa hotte, plusieurs paramètres doivent être pris en considération. L'esthétique est un de ces critères, mais d'autres, plus techniques, sont à prendre en compte pour vous garantir pleine satisfaction lors de l'utilisation : la configuration de votre cuisine, la surface de votre cuisine, le type d'installation (évacuation ou recyclage), la pression nécessaire, la taille de la hotte ainsi que vos habitudes culinaires.

La configuration de votre cuisine

En fonction de l'agencement de votre cuisine et de l'emplacement de votre plaque de cuisson, vous devrez choisir entre différentes catégories de hottes.


Votre plaque de cuisson repose sur un îlot central : plusieurs possibilités s'offrent à vous.
- La hotte de plafond aspire efficacement vapeurs et fumées tout en restant discrète.
- La hotte îlot, qu'elle soit décorative ou avec un design plus traditionnel, donne du charme  et du style à votre cuisine.
- La hotte de plan de travail s'intègre dans votre plan de travail et son moteur est installé dans votre meuble bas, sous la plaque de cuisson. 

Votre plaque de cuisson est positionnée sur le plan de travail, le long d'un mur, sans meuble haut au-dessus : le choix doit se porter sur une hotte murale.

- Celle-ci peut-être verticale, inclinée ou plate, en verre ou en inox, et apportera une touche de design à votre cuisine.
- L'esthétique box, intemporelle, est toujours appréciée.
- Une hotte design murale peut également s'intégrer parfaitement dans cette configuration et donner du style à votre cuisine.

Votre plaque de cuisson est positionnée sur le plan de travail, le long d'un mur, avec un meuble haut au-dessus : il faut s'orienter vers des hottes intégrées.

- Les groupes de meubles s'intègrent directement dans votre meuble haut : et vous permettent de conserver un espace de rangement sur les côtés de la hotte. 
- Les hottes tiroirs, plus traditionnelles, sont également une solution, mais avec un aspect estéthique moindre.

La taille de la cuisine
Les performances de la hotte doivent répondre précisément à votre besoin pour que la qualité d’aspiration soit optimisée. Pour cela, il faut considérer en  premier  lieu  le  volume de  la cuisine  que vous  obtiendrez en multipliant la hauteur par la longueur et la largeur de la pièce. Il est nécessaire de renouveler l’air ambiant 10 à 12 fois par heure pendant la cuisson. Donc il faut multiplier le volume de la pièce par 10 pour obtenir le débit nécessaire.
Ex : 
- une cuisine de 15m2 avec une hauteur sous plafond de 2,5m a un volume de 37,5m3
- Ce volume multiplié par 10 équivaut à 375
- Il faut donc dans ce cas une hotte offrant un débit d’au moins 375m3/h

Ce calcul est valable pour une installation en évacuation. Si vous optez pour une installation en recyclage ou que votre espace cuisine est ouvert sur le salon, il faut prévoir une hotte avec un débit un peu plus élevé. De même, une hotte placée sur un ilot central nécessite une puissance supérieure.

Evacuation ou recyclage ?

Dans le cas d'une installation en évacuation, l’air est expulsé vers l’extérieur de la maison après avoir été filtré des graisses et des odeurs ; c’est, de loin, la solution la plus efficace mais qui implique de créer une sortie d’air dans la pièce.

Dans le cas d'un installation en recyclage, l’air traverse les filtres charbons qui fixent les odeurs et les graisses. Ainsi purifié, il est ensuite renvoyé dans la pièce. Cette configuration est la plus simple et la plus rapide à mettre en place, mais demeure moins efficace qu'une installation en évacuation.

La pression nécessaire
Dans le cas d’une installation en évacuation, il est important de choisir une hotte avec une pression suffisante, selon la longueur du tuyau d'évacuation et le tracé du circuit d'évacuation. On considère qu’il faut 50PA par mètre linéaire de tuyau et 50PA par coude à 90°.
Notez qu'il est nécesaire de demander conseil auprès de votre installateur.

La surface de captation
Pour une efficacité optimale, il faut s’assurer que la largeur de la hotte est au moins aussi grande que celle de la table de cuisson afin que toutes les fumées puissent monter naturellement vers les filtres.

Les modes de cuisson
Il est également important de tenir compte de vos habitudes culinaires (fréquences d’utilisation, type de cuisson, type d’appareils de cuisson…) qui nécessitent un usage plus ou moins intensif de votre hotte. Par exemple, les grils et les friteuses demandent des hottes de grande puissance.